Fin de cycle …

Ce blog n’est plus actualisé depuis quelques temps maintenant. Avec ma mutation dans l’académie voisine et les évolutions de la profession, il perd peu à peu de sa pertinence.

Je laisse néanmoins l’accès aux différentes ressources et supports de cours mis en place à la fin des années 2000 et aux début des années 2010.

Qu’elles continuent leur chemin sans moi. Mais si vous les utilisez, pensez à citer leur auteur …

Publicités

Que nous apprend l’épopée de Gilgamesh sur les villes de l’Orient ancien ?

Site archéologique de l’ancienne ville d’Uruk

Présentation : L’épopée de Gilgamish est une légende, mais quelle valeur accorder aux informations qu’elle nous donne sur la vie dans la Mésopotamie il y a 5000 ans ?

Pour vérifier les informations que nous donne cette légende, nous devons utiliser l’archéologie. À l’aide de cette science qui fouille les traces du passé, il est désormais possible de reconstituer en images de synthèse les villes du passé.

En classe : – la première activité a porté sur la naissance de l’écriture pour rappeler comment sont nées les premières écritures. Dans cette vidéo, on voit comment on est passé d’une première écriture pictographique (en forme de dessins), vers -3000, à une écriture syllabique (utilisant un alphabet), vers -1300.


– la seconde vidéo nous montre que les techniques modernes de l’archéologie permettent de reconstituer virtuellement la forme des villes de Mésopotamie. Les fleuves étaient plus puissants, la terre y était plus fertile et les villes déjà immenses. Au final on se rend compte que la ville d’Uruk décrite dans la légende de Gilgamesh était bien comme cela nous est raconté !


– la troisième vidéo nous plonge au coeur de la vie quotidienne des habitants de la ville


– enfin, la quatrième vidéo nous apprend que les villes de Mésopotamie faisaient du commerce avec le reste de l’orient ancien (Liban, Égypte …)


Fiche de la séance 2

L’épopée de Gilgamesh – la légende de l’homme qui ne voulait pas mourir

Gilgamesh, masque funéraire (British Museum)
Merci à mon collègue de Manosque, Vincent Mespoulet pour le travail qu’il a réalisé au sujet de la Mésopotamie et dont j’ai repris ici le déroulement.

Présentation : Aujourd’hui, c’est notre première séance d’histoire au collège. Chouette ! (si, si, tout le monde est content). Alors, commençons l’Histoire … par une belle histoire !

L’Histoire naît avec l’écriture dans la région de Mésopotamie, au Moyen-Orient, il y a plus de 5000 ans, vers 3500 avant Jésus-Christ. Mais il est souvent bien difficile de faire la part des choses entre la réalité et les mythes, entre ce que vivaient les habitants à cette époque et les histoires qu’ils se racontaient.

Pourtant, connaître les histoires et les croyances des gens du passé, c’est aussi un peu apprendre à les connaître. Il suffit de nous regarder de plus près : savoir que Cindy en 6ème Z lit tel livre ou que Selma en 4ème W a vu tel film, cela me permet de mieux la connaitre et même de mieux la comprendre. Et bien, c’est la même chose dans le passé : connaître les mythes, c’est-à-dire les histoires des héros et des dieux qui se racontaient en Mésopotamie et ailleurs, cela me permet de mieux connaître ces gens.

En classe : – Nous avons d’abord localisé la Mésopotamie à partir d’une animation

Miniature

– Puis nous avons visionné une vidéo sur l’épopée de Gilgamesh

– Il ne reste plus qu’à raconter cette histoire pour le prochain cours.

L’Empereur romain

Rome devient un empire lorsque le Sénat donne à Octave le titre d' »Auguste » et lui confie tous les pouvoirs en 27 av. JC.

Pour comprendre les pouvoirs et la puissance de l’empereur romain au Ier-IIè s., nous allons partir de deux empereurs : Auguste (qui régna de 27 av. JC à 14 ap. JC) et Trajan (98-117).

Le travail qui suit a été réalisé par Marie Desmares, collège Cousteau (Séné, 56). Merci.

Complétez la fiche de travail suivante à l’aide du diaporama. Faites-le intelligemment, essayez de répondre aux questions avant de regarder les réponses.