La Grèce des savants : Hippocrate, « Père de la médecine »

Présentation : Aujourd’hui encore, les médecins prêtent le fameux « serment d’Hippocrate » durant leurs études. Mais qui était vraiment Hippocrate, médecin grec du Vème siècle avant JC ? Et dans quelle mesure sa pratique de la médecine a-t-elle révolutionné cet art ?

En effet, pour les Grecs, la médecine était un art et il fallait l’intervention d’Apollon, le dieu guérisseur, pour soigner les maladies qu’ils croyaient être d’origine divine. Une grande partie des malades allaient se faire soigner dans des sanctuaires dédiés au héros Asclépios (fils d’Apollon), en espérant un miracle. Cela n’empêchait pas des médecins-prêtres de soigner les malades par des méthodes que l’on peut considérer aujourd’hui comme « barbares ». Chaque cité recrutait et payait aussi un médecin public, qui s’occupait notamment des blessés de guerre ou de la préparation des champions pour les Jeux.

Hippocrate a apporté une démarche plus scientifique. Il considère que les maladies ne sont pas d’origine sacrée : il faut donc en chercher les causes en faisant un diagnostic précis du malade. Ensuite, on peut le soigner … peut-être. Car au niveau des médicaments, Hippocrate recommande avant tout à ses patients une bonne hygiène de vie et notamment un bon régime alimentaire.

Voilà une leçon à retenir, même 2500 ans après !

En classe : nous avons d’abord étudié la biographie d’Hippocrate. Puis nous avons expliqué la médecine traditionnelle des Grecs.

Enfin, nous avons lu des extraits de textes qu’aurait rédigé Hippocrate (ou ses disciples), notamment le fameux « serment d’Hippocrate », pour comprendre comment il a changé la façon de faire de la médecine.

Vodpod videos no longer available.

more about « Hippocrate Ppt Presentation« , posted with vodpod

 

Lors de la dernière séance en salle informatique, les élèves ont préparé le devoir sur table en rédigeant la biographie d’Hippocrate.

Sa vie
Né vers 470 av. JC sur l’île de Cos.
Mort vers 370 av. JC en Thessalie.
A l’époque d’Hippocrate, les Grecs expliquaient les maladies ainsi :
Elles étaient le résultat d’une intervention divine, visant à punir les hommes de leurs excès.
Hippocrate a d’abord appris la médecine auprès de son père (un prêtre-médecin) avant de parcourir le bassin méditerranéen pour se former auprès des savants de son temps.
Il est ensuite revenu à Cos.

Son œuvre
Hippocrate est considéré comme le « père de la médecine » car il est le premier médecin à avoir rejeté les superstitions et les croyances qui expliquaient les maladies par l’intervention des dieux ou de forces surnaturelles.
Pour déterminer les maladies, il propose de relever les symptômes, d’observer le patient et de l’examiner. Une fois le diagnostic établi, le médecin applique les remèdes appropriés.
Cependant, Hippocrate est encore loin d’avoir compris tous les mécanismes des maladies. Pour lui, il existe « 4 humeurs » composant le corps humain et c’est leur dérèglement qui provoque les maladies.

Encore aujourd’hui, les futurs médecins s’engagent à respecter le serment d’Hippocrate.

Fiche de travail


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s