Les villes de l’espace proche des élèves de 6ème de Granville

Ce travail s’appuie sur une démarche pédagogique menée par M. Beer, professeur d’histoire-géographie à Villers-Bocage et formateur dans l’académie de Caen.

Nous n’allons pas tous le même nombre de fois par an dans les villes qui nous entourent. On peut très bien connaitre Paris, parce qu’un membre de notre famille y habite par exemple, et ne jamais aller à Coutances, la ville la plus proche de Granville.

À partir d’une enquête sur la fréquentation des villes qui entourent la vie des Granvillais, chaque élève a réalisé une carte des villes de son espace proche.

Puis nous avons mis en commun les réponses des élèves. Que retenir ?

  • Les enfants de Granville vont peu dans les petites villes environnantes (Coutances, Avranches).
  • Quand ils vont en ville, ils vont aussi souvent à Rennes, à Caen (à 100 kms en voiture) ou même à Paris (la plupart y va en train).
  • Saint-Lô est une exception. Les élèves la considèrent comme une ville de leur espace proche car elle est dans le même département (c’est même le chef-lieu). Pourtant, les élèves n’y vont presque jamais.

Voici les résultats sur la carte suivante :

Apprendre à manier Google Earth en géographie

Pour télécharger Google Earth, cliquez sur l'icône et suivez les instructions.

Google Earth est un SIG (un système d’information géomatique) développé par la société Google que l’on peut installer gratutitement sur son ordinateur. Il suffit juste d’une connexion internet haut-débit.

En bref, on peut se déplacer à la surface de la terre, calculer ses itinéraires, découvrir des sites du monde entier … Il existe beaucoup d’autres fonctions (mais pas toutes géographiques).

Nous allons apprendre à utiliser Google Earthet à réaliser des « parcours » géographiques graĉe à ce logiciel.

Pour une première prise en main, voici un mode d’emploi détaillé

Ce tutoriel est la version amendée d’une proposition d’utilisation de Google Earth, réalisée dans l’académie de Poitiers. Merci à eux.

Où habites-tu ?

Présentation : À une question simple « où habites-tu », on ne répond pas la même chose suivant la personne qui nous le demande. En effet, un copain de Granville comprendra si je lui dis « derrière Leclerc ». Mais mon correspondant néo-zélandais qui connaît à peine la France ne se repérera pas si je lui dis « j’habite à Yquelon » !

On utilise ainsi

  • des repères geographiques : des lieux connus de ceux à qui on parle (pour un Granvillais, Leclerc est un repère connu ; pour un Australien, peut-être connaît-il le Mont-Saint-Michel)
  • des points cardinaux (Nord, Est, Sud, Ouest …)
  • à différentes échelles : c’est à dire que les cartes que l’on utilise pour se repérer représente un espace plus ou moins vaste.

Tout d’abord, les réponses des élèves et les repères utilisables pour se repérer suivant l’échelle.

Voici les cartes et les repères à différentes échelles que nous avons travaillé :

Vodpod videos no longer available.