Que nous apprend l’épopée de Gilgamesh sur les villes de l’Orient ancien ?

Site archéologique de l’ancienne ville d’Uruk

Présentation : L’épopée de Gilgamish est une légende, mais quelle valeur accorder aux informations qu’elle nous donne sur la vie dans la Mésopotamie il y a 5000 ans ?

Pour vérifier les informations que nous donne cette légende, nous devons utiliser l’archéologie. À l’aide de cette science qui fouille les traces du passé, il est désormais possible de reconstituer en images de synthèse les villes du passé.

En classe : – la première activité a porté sur la naissance de l’écriture pour rappeler comment sont nées les premières écritures. Dans cette vidéo, on voit comment on est passé d’une première écriture pictographique (en forme de dessins), vers -3000, à une écriture syllabique (utilisant un alphabet), vers -1300.


– la seconde vidéo nous montre que les techniques modernes de l’archéologie permettent de reconstituer virtuellement la forme des villes de Mésopotamie. Les fleuves étaient plus puissants, la terre y était plus fertile et les villes déjà immenses. Au final on se rend compte que la ville d’Uruk décrite dans la légende de Gilgamesh était bien comme cela nous est raconté !


– la troisième vidéo nous plonge au coeur de la vie quotidienne des habitants de la ville


– enfin, la quatrième vidéo nous apprend que les villes de Mésopotamie faisaient du commerce avec le reste de l’orient ancien (Liban, Égypte …)


Fiche de la séance 2